GRANDS DOSSIERS :
« GROUPE CONSULTATIF PND 2016-2020 : CAP SUR L’EMERGENCE ; ENJEUX ET OPPORTUNITES POUR LA COTE D’IVOIRE »

Partager l'article
  
  


Liste des documents à télécharger
TEXTE DE PRESENTATION

En prélude à la tenue prochaine du Groupe Consultatif pour le financement du Plan national de développement (PND) 2016-2020, la ministre du Plan et du Développement, Mme Nialé Kaba était à la presse jeudi 28 avril, à l’immeuble SCIAM. Cette rencontre qui se tenait dans le cadre des Rendez-vous du Gouvernement a permis à l’émissaire du Gouvernement de situer sur les enjeux et les implications de cette « importante rencontre » qui permettra selon elle de « mobiliser » les investisseurs nationaux et internationaux autour du PND qui porte le financement de projets majeurs devant conduite le pays à l’émergence en 2020 avec un volume d’investissements global de 30.000 milliards FCFA. A Paris, ce sont 4425 milliards de FCFA destinés aux investissements publics que l’Etat ivoirien entend mobiliser en complément des efforts nationaux.


« Le PND 2016-2020 projette un taux de croissance de 9,8% en 2016, 8,9% en 2017, 8,8% en 2018 ; 8,3% en 2019 et 8% en 2020. Le volume des actions du PND 2016-2020 est chiffré à 30 000 milliards FCFA (50 milliards de dollars) dont près de 11 300 milliards pour le gouvernement et environ 18 700 milliards représentent le financement attendu du secteur privé», a renseigné la Ministre du Plan et du développement.


Si pour Mme Nialé Kaba, le premier Plan National de Développement (PND 2012-2015) a posé les fondements de l’émergence le second (PND 2016 -2020) lui, s’attèlera à accélérer la marche vers le but visé en 2020.


C’est donc avec des acquis solides et des atouts engrangés avec la mise en œuvre du 1er PND que le pays qui a enregistré des performances économiques au cours des dernières années, aborde cette deuxième vague d’investissements.


« Avec la mise en œuvre du premier Plan, la Côte d’Ivoire a enregistré des progrès rapides grâce aux nombreuses réformes relatives à la réorganisation de l’Administration, à la restructuration de l’Armée et au redéploiement des services de sécurité publique sur l’ensemble du territoire », s’est-elle félicitée.


Pour Mme Nialé Kaba, le PND 2016-2020, qui tire des leçons de la mise en œuvre du premier Plan et s’appuie sur les fondements de la Vision « Côte d’Ivoire 2040 », ambitionne de réaliser l’émergence à l’horizon 2020 et de réduire la pauvreté.


A cet effet, « cet ambitieux » plan s’appuie cinq piliers que sont le Renforcement de la qualité des institutions et de la gouvernance ;l’accélération du développement du capital humain et du bien-être social ; l’accélération de la transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation ; le développement des infrastructures harmonieusement réparties sur le territoire national et la préservation de l’environnement et enfin et le renforcement de l’intégration régionale et de la coopération internationale.


Appelé à investir 62% des ressources du PND 2016-2020 soit 19.000 milliards FCFA, le secteur ^privé de l’avis de la conférencière, « contribuera à accélérer le développement économique du pays », justifiant que c’est lui qui, « tout en étant la principale source d’emplois, va stimuler l’innovation et le transfert de technologie ».


Aussi a-t-elle tenu à lancer à tous les partenaires au développement, au secteur privé national et international, à la société civile, « de nous accompagner pour assurer un succès franc au Groupe Consultatif, en vue du financement du PND 2016-2020 ».



Articles & actualites lies