ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET FORMATION PROFESSIONNELLE : LA BANQUE MONDIALE SALUE LES REFORMES AMBITIEUSES ET PERTINENTES DU MINISTÈRE

Abidjan, le 08 juillet 2024- Le vice-président Afrique de l’Ouest et du Centrale de la Banque mondiale, Ousmane Diagana, s’est dit particulièrement impressionné par les réformes ambitieuses et pertinentes que le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage est en train de mettre en œuvre.

C’était au terme d’une séance de travail avec les ministres en charge de l’éducation/formation et emploi des jeunes, le lundi 08 juillet 2024 à Abidjan-Plateau, au cabinet du ministre en charge de l’Enseignement technique, N’Guessan Koffi.

"Nos pays Africains sont toujours sur la voie de l’émergence et ont des potentialités extrêmement importantes dans des secteurs divers et variés (agriculture, infrastructures…). Mais, pour pouvoir y accéder, il faut des formations pertinentes, des formations à l’université, mais surtout des formations techniques et professionnelles", a-t-il insisté.

La Banque Mondiale, ayant été convaincue de la pertinence de ce qui est en train d’être fait, a poursuivi Ousmane Diagana, a réitéré sa disponibilité à accompagner la Côte d’Ivoire, les différents ministères en charge de l’éducation et sur la mise en œuvre de leurs visions et stratégies respectives.

N’Guessan Koffi a remercié la Banque pour cet accompagnement dans toutes les réformes et stratégies initiées par le gouvernement pour faire en sorte que les jeunes soient bien formés et puissent, à la fin de leur formation, trouver du travail ou s’installer à leur propre compte.