Fermer

SOUTIEN A LA SECURISATION DES PRISONS IVOIRIENNES: ALBERT KOENDERS S’ENTRETIENT AVEC LE PREMIER MINISTRE ET UNE DELEGATION GOUVERNEMENTALE

Le Premier Ministre, Me Jeannot Kouadio-Ahoussou et une délégation gouvernementale ont eu une séance de travail avec le chef de l’ONUCI, Albert Koenders, le jeudi 31 mai, à la Primature. Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Côte d’Ivoire a indiqué à la presse que la rencontre a porté sur la sécurisation des prisons dans le respect des Droits de l’Homme et en vue de garantir la sécurité des populations après les évasions qui ont marqué l’actualité nationale, il y a quelques semaines. Le Chef du Gouvernement a pour sa part, exprimé la gratitude de l’Etat au chef de l’ONUCI pour son implication « avec réactivité » dans la résolution d’un « problème qui préoccupe beaucoup le Gouvernement. » Ci-dessous la déclaration de M. Albert Koenders :

  
  

« Je suis venu ici pour rencontrer le Premier Ministre avec une délégation du Gouvernement ivoirien. On a parlé du grand problème des évasions des prisons. Vous savez que pour la sécurité des citoyens, c’est absolument crucial qu’il y ait une bonne protection des prisons en Côte d’Ivoire. Nous avons discuté ensemble de comment l’ONUCI peut aider dans le contexte de protection humaine et des droits de l’Homme pour protéger les prisons en Cote d’Ivoire.




J’ai dit pour ma part en tant que Représentant spécial que nous pouvons aider dans le contexte de l’enregistrement, dans la coopération dans le contexte de sécurisation des prisons pour être sûr que les citoyens la Côte d’Ivoire se sentent sécurisés. Alors dans le contexte de notre mandat, nous allons faire du soutien au Gouvernement ivoirien pour la sécurisation des prisons.


L’ONUCI est là pour aider tout le système pénitentiaire. Ça veut dire la justice, la fin de l’impunité, la reconstruction des prisons. Maintenant nous aidons le Gouvernement et les citoyens ivoiriens pour sauvegarder un système pénitentiaire qui est selon la loi, dans le respect des Droits de l’Homme et pour la sécurisation des citoyens. »