OUTILS INTERACTIFS
Ecrire au Gouvernement | Extranet Gouv |
  
 
ACTUALITES - ECONOMIE

1327428189DSCN0599.JPG 24-1-2012
REFORME DU CAFE-CACAO : LES DIRIGEANTS DU CONSEIL DU CAFE-CACAO INSTALLES EN PRESENCE DU MINISTRE DE L’AGRICULTURE

Le ministre de l’Agriculture, Coulibaly Sangafowa a pris part à l’installation du Conseil d’administration du Conseil du Café-Cacao(CCC) qui a eu lieu le mardi 24 janvier 2012, à l’immeuble Caistab. L’ancien ministre Lambert Kouassi Konan, représentant le Chef de l’Etat au sein dudit Conseil a été élu par les administrateurs, président du Conseil d’administration tandis que Mme Massandjé Touré Litse, précédemment présidente du Comité de Gestion de la Filière Café-Cacao a été promue, par un décret du Président de la République, directeur général de la nouvelle structure chargée de réguler, stabiliser et développer la filière du café et du cacao.

Le ministre de l’Agriculture a rendu un hommage à M. Lambert Kouassi Konan pour avoir accepté les charges que lui a confiées le Chef de l’Etat. « Son autorité, sa probité morale, sa grande connaissance du dossier sont des gages de réussite de cette noble mission », a confié Coulibaly Sangafowa. Selon le ministre de l’Agriculture, la présente reforme de ce secteur clé de l’économie ivoirienne se base sur les deux expériences que ce pays a déjà connues par le passé. A savoir l’expérience de la Caistab et celle de la libéralisation qui visait à confier la filière aux mains de l’interprofession.

Avec la nouvelle reforme l’Etat veut renforcer son rôle dans la commercialisation du café et du cacao, promouvoir la bonne gouvernance à travers une gestion saine des ressources générées, atteindre le point d’achèvement de l’initiative PPTE, et améliorer le revenu et les conditions de vie des paysans par la garantie d’un prix équivalent à 60% du prix international.

Coulibaly Sangafowa a par ailleurs expliqué que la nouvelle structure aura pour mission, entre autres de poursuivre la mise en œuvre de la reforme en vue de l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE et mettre en œuvre de façon satisfaisante le programme de vente anticipée à la moyenne(PVAM).

Le PCA du Conseil du Café-Cacao, Lambert Kouassi Konan, s’est engagé pour sa part à une franche collaboration avec le directeur général. Il a souligné que c’est dans la collégialité que les décisions seront prises dans le but de satisfaire aux exigences du Chef de l’Etat et pour le bonheur du monde paysan.
Ci-dessous le discours intégral du ministre de l’Agriculture.


« …Je voudrais vous remercier très sincèrement d’avoir répondu si nombreux à notre invitation pour prendre part à ce Point de Presse autour du dossier de la Réforme de la filière Café-Cacao, dont l’importance n’est plus à souligner.
Ce Point de Presse revêt à nos yeux un caractère tout particulier, car il fait suite à la cérémonie d’installation, ce jour, du Conseil d’Administration de J’Organe unique chargé de la Régulation, de la Stabilisation et du Développement de ladite filière, dénommé le Conseil du Café-Cacao. Au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUA TT ARA et du Premier Ministre, Son Excellence Monsieur Guillaume Kigbafori SORO, je voudrais adresser mes vives félicitations aux membres du Conseil d’Administration pour le choix porté sur leur personne.
Je voudrais également exprimer mes sincères remerciements à leurs structures respectives pour la justesse de leur choix, au regard de la qualité des Administrateurs qu’elles ont bien voulu mettre au service du nouvel Organe de Régulation, de Stabilisation et de Développement de la Filière Café-Cacao. Je souhaiterais par la même occasion rendre un hommage tout particulier au Président du Conseil d’Administration qui a bien voulu accepter la belle responsabilité à lui confiée par le Président de la République, de veiller à la destinée du Conseil du Café-Cacao. Son autorité, sa probité morale, sa grande connaissance du dossier sont des gages de réussite de cette noble mission. Toutes mes félicitations, Monsieur le Ministre, pour votre brillante élection à la tête du Conseil.


J’associe à ces mots de félicitations, Madame le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, dont chacun connaît déjà la probité morale. Madame le Directeur Général, vous avez dirigé dans des conditions difficiles l’ex-Comité de Gestion de la Filière Café-Cacao, en poursuivant les efforts d’assainissement de la gestion de la filière et d’amélioration des conditions de vie des producteurs. Appuyée en cela par vos Vice-présidents dont je salue la présence à la cérémonie de ce matin.
Mesdames et Messieurs, Honorables Invités,
La présente cérémonie est l’aboutissement d’un processus qui a démarré à la mi-juillet 2011 par la mise en place d’un Groupe de Travail présidé par mon Conseiller Technique, Monsieur ASSANVO N’Guetta Honoré, avec pour mission de dégager les grands axes de la nouvelle réforme de la filière café-cacao. Les orientations stratégiques de cette réforme, issues d’une large concertation avec les opérateurs, les organisations professionnelles agricoles, les experts tant nationaux qu’internationaux, et les partenaires au Développement, ont été adoptées par le Conseil des Ministres le 02 novembre 2011.
Cette nouvelle réforme vise les objectifs suivants:
• le renforcement de la bonne gouvernance et de la transparence dans la gestion des ressources;
• le développement d’une économie cacaoyère et caféière durable à travers la réorganisation de la production et l’amélioration de la productivité;
• la sécurisation du revenu des producteurs par la mise en place d’un prix minimum garanti ainsi que l’amélioration de la commercialisation intérieure et extérieure;
• la mise en place d’une interprofession forte et assise sur des organisations de producteurs crédibles.
La réforme engagée porte sur toutes les fonctions de la chaîne des valeurs de la filière café-cacao. Il s’agira:
- au titre de la promotion de l’économie cacao, d’optimiser la production nationale afin de maintenir la position de premier producteur mondial de cacao dans un contexte de plus en plus concurrentiel.
- au titre de la commercialisation intérieure, de transférer aux producteurs le maximum de richesse générée par la filière et d’améliorer la prévisibilité de leurs revenus, en leur garantissant un prix minimum égal à 60% du prix CAF.
- au titre de la commercialisation extérieure, de maximiser le prix de vente à l’exportation grâce à un Programme de Ventes Anticipées à la Moyenne (PVAM) à travers la messagerie électronique.
- au titre de "architecture institutionnelle et de la gouvernance du secteur, de renforcer le rôle stratégique de l’Etat dans la filière eu égard au poids socioéconomique indéniable de ces deux spéculations, et d’améliorer la gouvernance du secteur.


Aussi, les missions de développement, de régulation de la filière café-cacao et de stabilisation des prix sont-elles confiées par l’Etat à un nouvel Organe, le Conseil du Café-Cacao, qui, outre ces missions, est chargé de:
• poursuivre la mise en œuvre de la réforme en vue de l’atteinte du point d’achèvement de l’Initiative d’allègement de la dette en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE);
• mettre en œuvre de façon satisfaisante le PV AM;
• finaliser le projet de plate-forme Public-Privé dont le but est de mener des actions concertées au bénéfice de l’ensemble des acteurs de la filière café-cacao;
• sélectionner des cadres compétents d’une bonne probité morale pour l’atteinte des objectifs et pour une gouvernance de qualité.
En outre, il est créé par arrêté interministériel un Comité de suivi de la mise en œuvre de la réforme de la filière café-cacao, car celle-ci constitue un des points déclencheurs de l’atteinte du point d’achèvement pour l’Initiative sur l’allègement de la dette des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Ce Comité, dont la présidence est assurée par le représentant du Ministère de l’Agriculture et la vice-présidence par le représentant du Ministère de l’Economie et des Finances, est chargé:
• du suivi des actions clés inscrites au chronogramme de la réforme;
• du respect des règles et engagements pris dans le cadre de la réforme.
Je voudrais saisir cette opportunité pour rassurer l’ensemble des acteurs et partenaires que l’ancienne Structure, le Comité de Gestion de la Filière Café-Cacao (CGFCC) dispose d’une période transitoire de trois (3) mois pour passer la totalité des charges au Conseil du Café Cacao, nouvelle Structure, dont l’existence juridique a pris effet à compter du 16 janvier 2012.
Monsieur le Président du Conseil d’Administration, Messieurs les membres du Conseil d’Administration,
Madame le Directeur Général, Pour relever tous ces défis, je sais que je peux compter sur l’ensemble des membres du Conseil d’Administration du Conseil du Café Cacao, aux compétences avérées.
Je suis convaincu que vous aurez à cœur de vous inscrire dans la poursuite de la politique exemplaire en faveur des producteurs que le Président de la République a impulsée depuis son accession à la Magistrature Suprême. Mesdames et Messieurs les Journalistes,
En saluant aujourd’hui l’institution que vous incarnez, c’est aussi à vous que je transmet un salut amical, chaleureux et très reconnaissant pour le rôle majeur que vous voudrez bien jouer désormais pour accompagner ce processus dont la pleine et entière réussite dépend de la sérénité au sein de la Filière et de la franche collaboration de la presse avec les principaux acteurs.
Je vous remercie. »






A VOIR EGALEMENT

1408549213min_budget_2.JPG
20-08-2014 - C’est à l’unanimité que les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières de l’Assemblée Nationale ont adopté ce mercredi 20 août, le projet de loi de finances rectificative du budget de l’Etat de l’année 2014. Présentée par le Ministre auprès du Premier Ministre chargé du Budget, M. Abdourahamane Cissé, ce projet de loi de finances rectificative prévoit une hausse du budget initial de 159 212 481 730 F CFA portant le niveau à 4 417 470 223 131 F CFA contre 4 248 257 741 401 F CFA initialement prévus. Selon le ministre Abdourahamane Cissé cette modifiaction du budget tient compte de l’évolution de la conjoncture et de l’activité économique observée sur les cinq (5) premiers mois de l’année. Ci-dessous l’intégralité de l’exposé des motifs qu’il a soumis aux parlementaires.

1408616391energie_gouv_ci.jpg
19-08-2014 - Un atelier consacré à l’élaboration du Plan national d’appui à la sécurité se tient du 19 au 21 août à Abidjan. Organisé par l’Etat ivoirien en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie atomique(AIEA), cette session de travail a pour objectif d’identifier et de consolider les besoins ivoiriens en matière de sécurité nucléaire au sein d’un document unique. Représentant le ministre du Pétrole et e l’Energie à l’ouverture dudit atelier, M. Cissé Sabaty, le directeur général de l’Energie a relevé que la Côte d’Ivoire a sollicité l’appui de l’AIEA dans ce domaine face aux menaces que font peser l’utilisation malveillante des matières nucléaires et radioactives, des sources de rayonnement ionisants ainsi que des substances connexes. Ainsi, les autorités ivoiriennes veulent développer un système de sécurité durable qui permette une meilleure coordination des activités de sécurité nucléaire dans le respect des normes et réglementations internationales.

1407486273competitivite_entreprises.JPG
05-08-2014 - Ce lundi 4 août a eu lieu le lancement officiel de la réactivation du Groupe National de Travail sur la Compétitivité des Entreprises(GTNC) en Côte d’Ivoire. La réactivation du (GTNC) participe de la volonté du gouvernement ivoirien de renforcer la compétivité des entreprises ivoiriennes sorties fragilisées de la décennie de crise socio-politique qu’a connue le pays. Cela, dans la perspective de l’Accord de Partenariat Economique entre la CEDEAO et l’Union Européenne, apparaît, ainsi, comme l’un des défis majeurs à relever. C’est pourquoi, le GNTC, crée en 2009, devra après cette réactivation, s’atteler à conjuguer les efforts du gouvernement et des organisations patronales et consulaires dans la poursuite du train de réformes engagées pour accompagner le développement des entreprises ivoiriennes. Soutenant cette position, M. Mougo KOMENAN, Directeur Général de l’Activité Industrielle qui en assure la présidence, a indiqué que l’objectif du GTNC est d’identifier les contraintes de compétitivité qui se posent aux entreprises ivoiriennes et de mener les réformes visant à améliorer leur position compétitive vis-à-vis de leurs concurrents régionaux et internationaux.

1407341799Audience-Directeur-Afrique-PNUD-(41).png

1407315627pm_bqm.jpg

1407226601kaba_1.jpg
01-08-2014 - L’Etat de Côte d’Ivoire à la suite de sa première entrée sur le marché international, a levé les sommes de 750 millions de dollars US contre une émission inaugurale de 500 millions de dollars US lors du lancement de cette opération dénommée EUROBOND 2014. Le ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie et des Finances, Mme Kaba Nialé a situé les enjeux et les perspectives de ce succès de la Côte d’Ivoire sur le marché international autour du thème « Entrée remarquée de la Côte d’Ivoire sur les marchés financiers Internationaux : enjeux et perspectives ». C’était lors de la traditionnelle conférence de presse dénommée « Les Rendez-vous du gouvernement » organisée par le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG) dont elle était l’invité, le vendredi 25 juillet 2014.

1407141417bon1.JPG

1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG
30-07-2014 - Une délégation d’une vingtaine d’entrepreneurs rwandais est à Abidjan pour une mission de prospection économique et commerciale, du 29 juillet au 02 aout 2014. Cette démarche de coopération sud-sud a donné lieu à une cérémonie d’ouverture ce mercredi 30 juillet 2014, dans la commune du Plateau. À cette occasion, le représentant du ministre de la Poste et des TIC, à savoir son Directeur de cabinet, M. André Appeté a indiqué que l’expérience du Rwanda qui a traversé une grave crise il y a une décennie « peut être utile à la Côte d’Ivoire dans son ambition de devenir un pays émergeant à l’horizon 2020 ». C’est en cela qu’il a partagé avec ses hôtes, les objectifs du gouvernement en termes de TIC, puisque cette délégation rwandaise est composée essentiellement d’entrepreneurs du secteur des TIC et des services.

 










 
GOUVERNEMENT


15è Gouvernement de la Deuxième République ( Daniel Kablan DUNCAN)
 
 
FOCUS



1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG LE GOUVERNEMENT ACCORDE DES PRIMES MENSUELLES DE 300 000 FCFA A 15 ARTISTES
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG RGPH 2014 : UN TAUX D’EXECUTION DE 95% ENREGISTRE
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG IDENTIFICATION : REPRISE DE LA DELIVRANCE DE LA CARTE NATIONALE D’IDENTITE EN JUILLET 2014
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES : LE PREMIER MINISTRE PRESENTE LES REFORMES ENTREPRISES PAR LE GOUVERNEMENT
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG MODIFICATION DE LA COMPOSITION DE LA CEI : LE GOUVERNEMENT ANNONCE UNE NOUVELLE MOUTURE DE 17 MEMBRES
 
 
PARTAGER CETTE PAGE
 





 
 
VIDEO A LA UNE
Mobilisons-nous contre l’EBOLA, Des Spécialistes répondent aux Questions (1ère partie): La maladie, ses origines, comment se propage-t-elle?, comment contamine-t-elle?
(2014-08-27)
Voir les autres vidéos


 
GOUV-SERVICES
  Gouv Webmail - Accès à la messagerie gouv.ci
Plateformes collaboratives
Demarches administratives(Bientôt)
Annuaire des services publics(Bientôt)
Journal officiel en ligne (Bientôt)
 
 
LES GRANDS DOSSIERS
     
› plus de dossiers  
 
 
PUBLICATIONS
 

Courrier du Gouvernement

Répertoire SGCOM

Au jour le Jour

 
      Courrier du Gouvernement N° 77/ Avril 2014
 
 
GOUVLETTER - Newsletter du Gouvernement
Récevez les décisions du Gouvernement dans votre boite email
 
MINISTERE A LA UNE
MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA FAMILLE, DE LA FEMME ET DE L’ENFANT
 
GOUV-VIDEO
Mobilisons-nous contre l’Ebola, Des Spécialistes répondent aux Questions (3ème partie): Soins et guérison, la prise en charge des malades? le Rappel des consignes à respecter pour éviter d’être contaminé Cliquez-ici www.prevention-ebola.gouv.ci
Mobilisons-nous contre l’EBOLA, Des Spécialistes répondent aux Questions (2ème partie): La prévention, Comment se protéger de la maladie?
Mobilisons-nous contre l’EBOLA, Des Spécialistes répondent aux Questions (1ère partie): La maladie, ses origines, comment se propage-t-elle?, comment contamine-t-elle?
Le Message du Président de La République S.E.M Alassane OUATTARA dès son Retour de France
» [+] de vidéos » Vidéos d'archive
 
MEDIAS D'ETATS
RTI1
RTI2
Radio Télévision Ivoirienne
Fraternité Matin
AIP
Radio Côte d’Ivoire
Fréquence 2
 
 
PARTENAIRES


 
LIENS UTILES
La Presidence
La Primature
Le Gouvernement
L'assemblée Nationale
Le Conseil Economique et    Social
Le Mediateur de la    République
Le Conseil Constitutionnel
La Chambre de Commerce    et d'Industrie
 
Ministères
Ambassades

 

 
 
 
  GOUVERNANCE   COTE D'IVOIRE   COPYRIGHT
 
Le Gouvernement
Historique du Gouvernement
Les Institutions
L'agenda du Gouvernement
 
La fiche signalitique
Les textes fondamentaux
L'histoire et la géographie
Investir
Voyager
 
Réalisation : CICG
Hébergement : SNDI
© 2006 - 2014
Tous les droits réservés