Fermer

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : UNE DELEGATION DE L’AFD EN MISSION EN COTE D’IVOIRE ECHANGE AVEC LE MINISTRE CISSE BACONGO

Une délégation de l’Agence Française de Développement (AFD) a eu une importante séance de travail avec les responsables du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans le cadre du Contrat de Désendettement et de développement, du 12 au 13 janvier 2012.

  
  

En prélude à deux importantes réunions avec les membres du Cabinet Ministériel et les responsables de l’Institut National Polytechnique de Yamoussoukro, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, CISSE Ibrahima a reçu en audience la délégation l’AFD, composée de M. Jacques Marchand, chef de Projet Education-Formation pour la Côte d’Ivoire, Anne-Lise Rêve, chargée du secteur et d’Alban Schwerer de DGM Paris. Au cours de cette audience, le Ministre a tenu à présenter le tableau de projet à financer et qui a été cœur des différentes séances de travail entre les deux entités ; à savoir la réhabilitation de l’INP de Yamoussoukro et le renforcement de capacité pour l’amélioration de l’enseignement à l’orée de l’application du système LMD.
« La réhabilitation de l’INP est au cœur de nos actions. Sa réhabilitation portera un coup au niveau de l’enseignement supérieur. C’est un projet important… » a tenu à préciser le Ministre à ses visiteurs pour ce qui concerne l’Institut National Polytechnique de Yamoussoukro. Quant au second projet, Cissé Ibrahima a soutenu que le système LMD est une reforme importante pour le système de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en côte d’Ivoire. C’est une reforme qui doit régler le problème de l’adéquation formation/emploi. Mais, il ya beaucoup de contrainte à lever. Sans toutefois manquer de souligner que notre pays a été le Premier pays de la zone UEMOA à adopter ce projet.
Le chef de délégation, M. jacques Marchand a quant à lui apprécié la forte mobilisation lors de cette mission. « Pour l’INP-HB, il ne faut pas négliger la charge de travail » a-t-il souligné au premier responsable de l’enseignement supérieur. Aussi, n’a-t-il pas manqué de soutenir à l’endroit des responsables politiques et administratif du pays de renforcer le dialogue avec les bailleurs de fonds vue l’immensité des travaux à réaliser dans le secteur Education / Formation.
Au cours de cette audience, le Ministre était accompagné de la Directrice de Cabinet, Pr Edmée Abouattier, du Chef de Cabinet, Mme Moulot, de la Directrice Générale de l’Enseignement Supérieur, Pr Adohi Viviane et bien d’autres Directeurs centraux du ministère.