Fermer

HEVEACULTURE : LES PROFESSIONNELS DE LA FILIERE HEVEICOLE EXPLIQUENT LEURS DIFFICULTES AU MINISTRE DE L’AGRICULTURE

M. Mamadou Coulibaly Sangafowa, ministre de l’Agriculture, a reçu, le vendredi 5 août 2011, à son Cabinet, sis au 15ème étage de l’immeuble Caistab au Plateau, l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC). Ces professionnels de l’hévéaculture sont venus présenter, au ministre Mamadou Coulibaly et à ses principaux collaborateurs, la filière hévéicole

  
  

Les responsables de l’APROMAC en ont profité pour lui présenter les difficultés rencontrées dans le fonctionnement de leur filière et lui soumettre quelques doléances. Les difficultés rencontrées par l’APROMAC sont, entre autres, la mauvaise gestion des crédits agricoles, suite à la libéralisation de la commercialisation du caoutchouc, les problèmes de sécurité liés au transport du caoutchouc, l’achat du caoutchouc bord champ et l’impraticabilité des pistes.



Les planteurs de la filière ont donc sollicité la création d’un cadre institutionnel pour la gestion de la filière, la possibilité de bénéficier d’un fonds pour la promotion de l’hévéaculture et la mise en place de l’avant-projet de loi sur les interprofessions et la mise en œuvre du projet du 7ème plan hévéa.

Après avoir pris bonne note de toutes les doléances des planteurs, M. Mamadou Coulibaly Sangafowa a félicité la délégation pour son professionnalisme dans la gestion de la filière. Il les a rassurés quant à la prise en compte de leurs différentes préoccupations.



Il a fait savoir que son ministère est conscient des problèmes qui minent les différentes filières agricoles en générale. C’est pour cette raison, dira-t-il, que des concertations permanentes avec les filières sont organisées, afin de relever les forces et faiblesses des différentes filières. Un projet de loi, selon le ministre de l’Agriculture, sera soumis en Conseil des ministres en vue de donner une architecture juridique aux différentes filières agricoles.

Il faut savoir que l’objectif principal de l’APROMAC est de promouvoir l’hévéaculture en Côte d’Ivoire. L’hévéaculture constitue aujourd’hui un secteur dynamique en pleine expansion, qui occupe le 4ème rang des produits d’exportation en Côte d’Ivoire. Soulignons que la Côte d’Ivoire est le 1er pays producteur de caoutchouc en Afrique et le 7ème sur le plan mondial.



L’APROMAC est l’unique représentation de la filière auprès des pouvoirs publics et regroupe les planteurs d’hévéa, les usiniers exportateurs, les manufacturiers, les industriels, les instituts de recherche, les sociétés commerciales et les structures d’encadrements.



Elle mène plusieurs actions. Entre autres, l’étude des questions se rattachant à la culture de l’hévéa, au commerce et à l’industrie du caoutchouc, à la collecte, à l’analyse et à la diffusion de toute information et mesure liées au développement et à la transformation du caoutchouc naturel en Côte d’Ivoire. Elle détermine, représente, organise et défend les intérêts professionnelles, techniques et économiques de ses membres. Elle fixe le prix du caoutchouc aux producteurs et appui la recherche de financement pour le développement de l’hévéaculture.