OUTILS INTERACTIFS
Ecrire au Gouvernement | Extranet Gouv |
  
 
ACTUALITES - ECONOMIE

konan05082011.JPG 05-08-2011
RECENSEMENT DES FONCTIONNAIRES : LES PRECISIONS DU MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE

M. Gnamien Konan, ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative, a animé une conférence de presse, le jeudi 4 août 2011, pour expliquer la reprise de l'opération de recensement général des fonctionnaires
et agents de l’Etat. Ci-dessous sa déclaration liminaire :


Conférence de presse sur la reprise

du recensement général des fonctionnaires

et agents de l’Etat



DECLARATION LIMINAIRE



Les actions de réformes, entreprises par le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, rentrent dans le cadre global de la vision et du projet de société du Président Alassane OUATTARA, qui ambitionne de moderniser l’Administration publique. Nous sommes chargés de bâtir cette nouvelle administration moderne, performante et efficace, répondant aux attentes des usagers. C’est à dire une administration au service du développement. Pour ce faire, il a fallu bâtir un plan d’actions validé par le séminaire gouvernemental des 05 et 06 juillet derniers.



Programmé pour être exécuté en ce dernier semestre de 2011 et en 2012, le plan de modernisation de l’Administration publique mis en place repose sur quatre (04) piliers :



1) La maitrise des effectifs ;

2) La simplification des procédures ;

3) L’utilisation optimale des technologies de l’information ;

4) Le renforcement de la formation continue et du perfectionnement des fonctionnaires et agents de l’Etat.



La matrice d’actions du Ministère comporte 19 actions dont les plus marquantes sont :



- Le recensement général des fonctionnaires et agents de l’Etat ;

- La révision des textes régissant la carrière des fonctionnaires ;

- La création d’un poste de Secrétariat Général de Ministère et de Directeur des Ressources Humaines dans tous les Ministères ;

- La reforme de la procédure de la pension

- L’informatisation de la notation et de l’évaluation des agents;

- La création de la Haute Fonction Publique ;

- La création d’un Observatoire des Service Publics ;

- La lutte contre la fraude et la corruption ;

- La mise en place d’une « e-Administration » ;

- L’assainissement de l’accès à la Fonction Publique.

Ces actions sont la déclinaison des attributions conférées par le décret 2011-118 du 22 juin 2011 portant attributions des membres du Gouvernement. Nos principales attributions portent sur le recrutement et la gestion des fonctionnaires ; la moralisation de la fonction publique ; la formation et le perfectionnement des agents de l’Etat ; la modernisation et l’informatisation de l’Administration.



L’accès à la Fonction Publique sera assaini par la réforme des concours. Tous les actes de gestion de la carrière du fonctionnaire et agent de l’Etat, y compris ceux relatifs à la pension, seront désormais délivrés avec célérité pour satisfaire un impératif : Le traitement de tous les dossiers dans notre Département dans un délai de 48 heures maximum. Cet impératif de célérité vaut pour l’ensemble des actes traités dans toute l’Administration publique de notre pays.



Pour notre part, avant le 15 août 2011, tous les projets d’actes d’affectation, de nomination, de premier mandatement, de titularisation, de mise à disposition, d’admission à la retraite, de concession de pension ; en un mot, tous les actes en souffrance dans nos services seront traités, signés et délivrés à leurs bénéficiaires. Cette mesure a été baptisée « Opération Tiroir ». Tous les dossiers en sommeil dans les tiroirs seront évacués avant le 15 août 2011. Passé ce délai, tous les usagers, en attente d’acte ou non satisfaits, auront la possibilité de saisir un guichet spécial mis à leur disposition, pour recevoir leurs plaintes, ici même à la Fonction Publique.



L’Opération « Tiroir », qui débouchera sur la réduction du délai de traitement des dossiers administratifs à 48 heures au niveau du Ministère de la Fonction Publique, sera étendue à l’ensemble de l’Administration publique dans les prochaines semaines par une cérémonie officielle de lancement. Cette action rentre dans le cadre de la réforme de toutes les procédures administratives que nous avons le devoir de simplifier en vue de les rendre transparentes avant de les automatiser, autant que faire se peut, pour aboutir à la célérité qui est la marque de toute Administration moderne et efficace, au service de l’usager/client.



C’est le lieu d’indiquer qu’en matière de simplification des procédures, il nous tient à cœur de mettre fin à la rupture de prise en charge entre le dernier salaire et la première pension imposée aux fonctionnaires et agents de l’Etat admis à faire valoir leurs droits à la retraite. En d’autres termes, le fonctionnaire retraité doit pouvoir toucher sa pension le mois suivant sa mise à la retraite. Ceci doit être possible dès le mois de septembre 2011. C’est un cas particulier que nous comptons régler avant le 15 août 2011.



Après ces rappels sur les réformes en cours et à venir, il faut en arriver à l’ordre du jour de cette conférence de presse.



La rencontre de ce jour, Mesdames et Messieurs les journalistes, porte principalement sur la reprise du recensement général des fonctionnaires et agents de l’Etat. Ce projet, dont les résultats sont attendus par le Gouvernement et les Bailleurs de Fonds, est le premier chantier d’envergure ouvert par notre département ministériel. Ce projet est très important pour la suite des réformes. Nous sollicitons en conséquence la mobilisation et l’appui de tous pour sa réussite. Il nous permettra de connaître l’effectif réel des fonctionnaires et agents de l’Etat, d’avoir une sorte de photographie pour savoir qui fait quoi et où ? La conduite à bonne fin du recensement débouchera sur la constitution d’un fichier du personnel de l’Administration publique plus fiable. La gestion de ce personnel en sera facilitée par l’automatisation des procédures par la suite. Le but ultime étant la maîtrise de l’effectif et de la masse salariale. Cette dernière, estimée à 43% des recettes fiscales, pour un ratio de 35% admis comme norme au sein de l’UEMOA, a littéralement explosé ces dix dernières années, passant de 453,5 milliards de francs en 2000 à 800,5 milliards en 2010.



Il convient de rappeler que le recensement général des fonctionnaires et agents de l’Etat a connu une première phase, en septembre 2010, avec un échantillon de 35 069 agents recensés relevant de 19 Ministères, sur un effectif total estimé à 132 732 agents. Cette première phase, jugée trop lourde et trop couteuse, a été abandonnée pour faire place à celle en cours.



Techniquement, ce nouveau processus a déjà démarré par le croisement du fichier de la Fonction Publique avec celui de la Solde. Cette étape, déjà réalisée, a permis d’obtenir un fichier unique et un état des inconnus.

Les inconnus au fichier de la Solde, au nombre de sept mille deux cent quarante sept (7247), ont été sortis d’autorité du fichier. Quant aux trois cent quarante-neuf (349) inconnus au fichier de la Fonction Publique, ils ont fait l’objet d’un contrôle en vue d’une clarification de leur situation administrative.

Le fichier unique issu du croisement a servi à la production d’Attestations de Présence pré-renseignées par nos services. Ces Attestations de Présence seront retirées par les fonctionnaires auprès d’agents recenseurs. Elles seront ensuite complétées et validées par le Fonctionnaire ou Agent de l’Etat et signées par ses deux supérieurs hiérarchiques immédiats.

Les lieux de recensement initialement retenus pendant le paquetage des Attestations de Présence sont ceux de domiciliation du salaire des fonctionnaires, dans les 10 grandes zones géographiques suivantes : Abidjan, Abengourou, Bouake, Bondoukou, Daloa, Gagnoa, Man, Korhogo, San-Pedro, Yamoussoukro.

La distribution des Attestations de Présence se fera par des agents recenseurs dans les antennes de la Fonction Publique des localités susmentionnées ou, à défaut, à la Préfecture de Région. Cette distribution se déroulera simultanément dans les 10 localités, sur une durée maximale de 10 jours pour cent trente deux mille sept cent trente deux (132 732) agents à recenser. La collecte des Attestations de Présence se fera, après validation, dans les mêmes lieux pendant 2 semaines.

Cette étape sera suivie de la saisie et du traitement informatique des données sur une durée de 20 jours.

Le fichier obtenu à l’issue de cette opération sera croisé avec le fichier du recensement électoral dernier en vue d’un certain nombre de contrôles dont, notamment, l’existence physique du fonctionnaire à la date de l’enrôlement électoral, sa localisation géographique et son état civil réel. Ce croisement permettra, en outre, le recueil informatique des données biométriques.

Ce processus va se poursuivre par le contrôle des bénéficiaires de primes et d’indemnités, pour une totale maîtrise tant des effectifs que de la masse salariale.

Après ces actions, il sera demandé à chaque Administration (Institutions, Ministères, EPN) d’adresser au Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, le listing complet de tous les agents qui auront fait signer des Attestations de Présence et celui des signataires.

Ainsi, les opérations du recensement se dérouleront en 5 phases :

1 Croisement des fichiers fonction publique et solde Achevée

2 Contrôle des indemnités et primes des fonctionnaires bénéficiaires En cours

3 Impression, constitution des guichets distribution et collecte des Attestations de Présence En cours

4 Authentification des Attestations de Présence A réaliser

5 Constitution du fichier des fonctionnaires en poste et payés avec des données biométriques A réaliser



Toutes ces opérations devront être achevées au plus tard fin septembre 2011, permettant ainsi au Ministère en charge de la Fonction Publique de disposer d’un fichier crédible et fiable. C’est ce fichier qui, après la mise à jour mensuelle, sera transmis à la Solde à une date déterminée de commun accord chaque mois pour servir de base de données au système informatique de la Direction de la Solde. Ce fichier sera utilisé dans le Système Intégré de Gestion des Fonctionnaires et Agents de d’Etat (SIGFAE).



Des communiqués de presse ont été faits dans la presse écrite, invitant les fonctionnaires et agents de l’Etat à consulter le site Web du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (www.recensement-fp-ci.org) ou à appeler au numéro vert du Ministère (80 00 30 30) pour la modification éventuelle de leur localité et leur site de recensement. Cette étape, qui a commencé le vendredi 29 juillet 2011, prendra fin le dimanche 07 août 2011, pour permettre aux fonctionnaires et agents de l’Etat de se rapprocher davantage de leurs lieux de travail.

Le retrait des Attestations de Présence démarrera effectivement le mardi 16 août 2011 dans les différentes localités indiquées.

Toutes les dispositions techniques, financières et communicationnelles sont prises pour que l’opération de recensement connaisse le succès attendu.

J’invite donc la presse à jouer sa partition dans cette opération, en faisant un large écho à la population ivoirienne.

Vous aurez contribué ainsi au grand chantier de réformes entamé par le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative et qui s’inscrit dans la vision du Président de la République, Monsieur Alassane OUATTARA, celle de faire de la Côte d’Ivoire, un pays moderne, un pays émergent pour les dix prochaines années.

Je vous remercie !





GNAMIEN Konan



A VOIR EGALEMENT

1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG
30-07-2014 - Une délégation d’une vingtaine d’entrepreneurs rwandais est à Abidjan pour une mission de prospection économique et commerciale, du 29 juillet au 02 aout 2014. Cette démarche de coopération sud-sud a donné lieu à une cérémonie d’ouverture ce mercredi 30 juillet 2014, dans la commune du Plateau. À cette occasion, le représentant du ministre de la Poste et des TIC, à savoir son Directeur de cabinet, M. André Appeté a indiqué que l’expérience du Rwanda qui a traversé une grave crise il y a une décennie « peut être utile à la Côte d’Ivoire dans son ambition de devenir un pays émergeant à l’horizon 2020 ». C’est en cela qu’il a partagé avec ses hôtes, les objectifs du gouvernement en termes de TIC, puisque cette délégation rwandaise est composée essentiellement d’entrepreneurs du secteur des TIC et des services.

1406314087_WJM7353.jpg
25-07-2014 - Mme Nialé Kaba, ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie et des Finances était l’invité des Renez-vous du Gouvernement de ce vendredi 25 juillet. Au cours de cette rencontre d’échanges avec les médias, Mme Nialé Kaba a exposé sur le thème: " ENTREE REMARQUEE DE LA CÔTE D’IVOIRE SUR LES MARCHES FINANCIERS INTERNATIONAUX : ENJEUX ET PERSPECTIVES". A travers cette thématique, il s’agissait de présenter le bilan de l’Eurobond lancé par la Cote d’Ivoire et qui s’est soldé par un énorme succès. "Les résultats obtenus à l’issue de la clôture des opérations ont été exceptionnels et remarquables, ils se situent largement au-dessus de nos attentes. En effet, débuté avec un pricing initial de 5,875%, le taux de rendement final s’est établi à 5,625% soit parmi les taux les plus bas du continent", a-t-elle soutenu.Ci-dessous son propos liminaire intégral:

1406117303min_agric_ardci.jpg
21-07-2014 - Le ministre de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly était dans les locaux de l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire (ARDCI), le lundi 21 juillet pour y présenter, au cours d’un atelier, le Programme national d’investissement agricole (PNIA). Initiateur de cette rencontre, Mamadou Sangafowa Coulibaly l’a justifiée par le rôle prépondérant que jouent les collectivités décentralisées, notamment les régions et districts, dans la mise en œuvre du Programme national du développement (PND) au niveau local, notamment dans son volet agricole, à travers le PNIA. Aussi entendait-il à travers cette séance de travail, échanger avec les présidents de conseils régionaux et les gouverneurs des districts autonomes sur les opportunités de mise en œuvre du PNIA au niveau régional. Afin que ceux-ci s’approprient l’approche de mise en œuvre du PNIA dans les différentes régions du pays. D’emblée, exprimant ses attentes de ses interlocuteurs, le ministre de l’Agriculture a souhaité qu’ils contribuent au PNIA depuis la formulation jusqu’au suivi des programmes, recherchent une synergie entre les programmes régionaux et nationaux, contribuent à la valorisation du potentiel agricole dans les régions.

1406116082PR_DG_Nepad220704.jpg
22-07-2014 - Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a échangé ce mardi 22 juillet 2014, avec le Directeur Général du NEPAD, le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique, M. Ibrahim Assane MAYAKI. Au terme de la rencontre, M. Ibrahim MAYAKI a indiqué être venu rendre compte au Chef de l’Etat des activités que déploie en Côte d’Ivoire le NEPAD en tant qu’Agence de développement de l’Union Africaine (UA). Ainsi, la rencontre, a-t-il ajouté, lui a permis de faire le point des questions liées au développement de l’agriculture ; à la mise en œuvre d’infrastructures critiques aux niveaux national et régional et aux mécanismes africains d’évaluation par les pairs, qui est un processus de réflexion sur la gouvernance auquel la Côte d’Ivoire est partie prenante.

1406021681pm_pbeut.jpg
21-07-2014 - Le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Daniel Kablan Duncan a visité ce lundi 21 juillet, les locaux réhabilités de l’abattoir principal d’Abidjan situé dans la commune de Port-Bouet. La réhabilitation de cet abattoir a commencé par le marché à bétail d’une superficie de 3,2 hectares qui a connu de septembre 2011 à aout 2012 des travaux d’un coût de 1,250 milliards FCFA. Quant à l‘espace « boucherie » d’une superficie 2,8 hectares, ses travaux débutés en juin 2012 et achevés en ce mois de juillet 2014 auront couté 1,700 milliards FCFA et comprennent la construction de 93 box de boucherie, 86 magasins, une zone de consommation de viande cuite, une supérette et une banque. A terme, avec l’achèvement des travaux de la zone d’abattage qui devraient commencer en aout 2014 pour trois mois, l’opération de modernisation de l‘abattoir de Port-Bouet devrait créer 2949 emplois directs et 7143 emplois indirects dont 70% occupés par des femmes. Aussi, le Chef du gouvernement s’est-il félicité de cette initiative ayant pour mission essentielle de mettre à la disposition des consommateurs de la viande de bonne qualité sanitaire.

1405671582hommes_affaires_france.JPG
17-07-2014 - Une délégation de 45 entreprises françaises qui accompagnent le Président français, SEM François Hollande en Côte d’Ivoire, a été reçu par le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, M. Daniel Kablan Duncan. Cette rencontre à laquelle ont pris part plusieurs membres du gouvernement s’est tenue à la Primature au Plateau, ce jeudi 17 juillet 2014. Elle a été l’occasion pour le Chef du gouvernement, de répondre durant plus d’une heure et demie à toutes les préoccupations des hommes d’affaires français. A l’issue de quoi, le chef de la délégation française, M. Patrick Lucas, par ailleurs Vice-président du MEDEF international a déclaré sa « confiance » en l’économie de ce pays et s’est réjoui de l’évolution qu’elle prend. « On veut donc participer à la croissance de l’économie de la Côte d’Ivoire, et cela dans tous les secteurs» a-t-il souligné. Notant que parmi les membres de sa délégation, « il y a des gens qui s’intéressent à la Côte d’Ivoire, qui ont des projets, qui ont des propositions à faire, donc il n’est pas questions de traîner les pas ».

1405599477_OWJ5829.JPG
17-07-2014 - A la faveur de la visite du Président de la République française, SEM François Hollande, un forum économique réunissant des hommes d’affaires ivoiriens et français s’est tenu au CRRAE-UMOA ce jeudi 17 juillet. Organisé conjointement par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire(CGECI) et le Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire(CEPICI), ce forum est porté sur la thématique de la ville durable. Au nom du Premier ministre qu’il représentait à l’ouverture de cette rencontre, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, Charles Diby Koffi a indiqué que celle-ci symbolisait le signe éloquent de la normalisation des échanges entre les deux pays. Relevant la pertinence du thème abordé par ce forum, Charles Diby Koffi a indiqué que le développement urbain maîtrisé était une priorité au regard de l’urbanisation galopante, notamment dans le district d’Abidjan. Aussi considère-t-il que le défi majeur auquel est confronté le pays est celui de la définition d’une politique de développement urbain harmonisé. Qui permette aux villes de se restructurer et se réorganiser pour offrir des cadres de vie agréables à leurs habitants.»

1405532938confnum.jpg
16-07-2014 - A l’initiative du Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG), s’est tenue ce mardi 15 juillet 2014, la première conférence numérique du gouvernement de Côte d’Ivoire. Cette première en termes de communication gouvernementale avait pour invité le ministre de la Poste et des TIC, le Porte-parole du gouvernement, M. Bruno Koné. Depuis son cabinet au Plateau, il a échangé en ligne et en direct, pendant près d’une heure et demi, avec des journalistes, des blogueurs et aussi des internautes via les réseaux sociaux. « L’internet en Côte d’Ivoire » était le thème de ce premier exercice de communication auquel s’est prêté le Porte-parole du gouvernement. Notamment sur sept points essentiels que sont la règlementation, l’accessibilité, la disponibilité, la cybercriminalité, la sécurité, la formation-emploi et l’innovation technique.

 








 
GOUVERNEMENT


15è Gouvernement de la Deuxième République ( Daniel Kablan DUNCAN)
 
 
FOCUS



1405532938confnum.jpg LE GOUVERNEMENT ACCORDE DES PRIMES MENSUELLES DE 300 000 FCFA A 15 ARTISTES
1405532938confnum.jpg RGPH 2014 : UN TAUX D’EXECUTION DE 95% ENREGISTRE
1405532938confnum.jpg IDENTIFICATION : REPRISE DE LA DELIVRANCE DE LA CARTE NATIONALE D’IDENTITE EN JUILLET 2014
1405532938confnum.jpg AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES : LE PREMIER MINISTRE PRESENTE LES REFORMES ENTREPRISES PAR LE GOUVERNEMENT
1405532938confnum.jpg MODIFICATION DE LA COMPOSITION DE LA CEI : LE GOUVERNEMENT ANNONCE UNE NOUVELLE MOUTURE DE 17 MEMBRES
 
 
PARTAGER CETTE PAGE
 





 
 
VIDEO A LA UNE
Vacances Sportives et Éducatives: Le Tournois de Football Dominique OUATTARA pour Les Petits de 07 à 15 Ans se déroulera dans 17 communes du 03 au 31 Août 2014
(2014-07-31)
Voir les autres vidéos


 
GOUV-SERVICES
  Gouv Webmail - Accès à la messagerie gouv.ci
Plateformes collaboratives
Demarches administratives(Bientôt)
Annuaire des services publics(Bientôt)
Journal officiel en ligne (Bientôt)
 
 
LES GRANDS DOSSIERS
     
› plus de dossiers  
 
 
PUBLICATIONS
 

Courrier du Gouvernement

Répertoire SGCOM

Au jour le Jour

 
      Courrier du Gouvernement N° 77/ Avril 2014
 
 
GOUVLETTER - Newsletter du Gouvernement
Récevez les décisions du Gouvernement dans votre boite email
 
MINISTERE A LA UNE
MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA FAMILLE, DE LA FEMME ET DE L’ENFANT
 
GOUV-VIDEO
Coopération Guinée Côte d’Ivoire, La Grande Commission Mixte de Coopération Ivoiro-Guinéenne: La Réunion du Comité Paritaire de Suivi et d’évaluation de la 2ème session
Vacances Sportives et Éducatives: Le Tournois de Football Dominique OUATTARA pour Les Petits de 07 à 15 Ans se déroulera dans 17 communes du 03 au 31 Août 2014
Vacances Culturelles et Éducatives: Le Festival des Arts et de la Culture en Milieu Scolaire, thème "Protégeons l’environnement de nos enfants pour un développement durable"
Renforcement et Concrétisation de la Coopération entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire dans plusieurs Domaines dont le domaine des TIC, de la Communication, de la Santé, des Sports et de la Culture
» [+] de vidéos » Vidéos d'archive
 
MEDIAS D'ETATS
RTI1
RTI2
Radio Télévision Ivoirienne
Fraternité Matin
AIP
Radio Côte d’Ivoire
Fréquence 2
 
 
PARTENAIRES


 
LIENS UTILES
La Presidence
La Primature
Le Gouvernement
L'assemblée Nationale
Le Conseil Economique et    Social
Le Mediateur de la    République
Le Conseil Constitutionnel
La Chambre de Commerce    et d'Industrie
 
Ministères
Ambassades

 

 
 
 
  GOUVERNANCE   COTE D'IVOIRE   COPYRIGHT
 
Le Gouvernement
Historique du Gouvernement
Les Institutions
L'agenda du Gouvernement
 
La fiche signalitique
Les textes fondamentaux
L'histoire et la géographie
Investir
Voyager
 
Réalisation : CICG
Hébergement : SNDI
© 2006 - 2014
Tous les droits réservés