OUTILS INTERACTIFS
Ecrire au Gouvernement | Extranet Gouv |
  
 
ACTUALITES - ECONOMIE

konan05082011.JPG 05-08-2011
RECENSEMENT DES FONCTIONNAIRES : LES PRECISIONS DU MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE

M. Gnamien Konan, ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative, a animé une conférence de presse, le jeudi 4 août 2011, pour expliquer la reprise de l'opération de recensement général des fonctionnaires
et agents de l’Etat. Ci-dessous sa déclaration liminaire :


Conférence de presse sur la reprise

du recensement général des fonctionnaires

et agents de l’Etat



DECLARATION LIMINAIRE



Les actions de réformes, entreprises par le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, rentrent dans le cadre global de la vision et du projet de société du Président Alassane OUATTARA, qui ambitionne de moderniser l’Administration publique. Nous sommes chargés de bâtir cette nouvelle administration moderne, performante et efficace, répondant aux attentes des usagers. C’est à dire une administration au service du développement. Pour ce faire, il a fallu bâtir un plan d’actions validé par le séminaire gouvernemental des 05 et 06 juillet derniers.



Programmé pour être exécuté en ce dernier semestre de 2011 et en 2012, le plan de modernisation de l’Administration publique mis en place repose sur quatre (04) piliers :



1) La maitrise des effectifs ;

2) La simplification des procédures ;

3) L’utilisation optimale des technologies de l’information ;

4) Le renforcement de la formation continue et du perfectionnement des fonctionnaires et agents de l’Etat.



La matrice d’actions du Ministère comporte 19 actions dont les plus marquantes sont :



- Le recensement général des fonctionnaires et agents de l’Etat ;

- La révision des textes régissant la carrière des fonctionnaires ;

- La création d’un poste de Secrétariat Général de Ministère et de Directeur des Ressources Humaines dans tous les Ministères ;

- La reforme de la procédure de la pension

- L’informatisation de la notation et de l’évaluation des agents;

- La création de la Haute Fonction Publique ;

- La création d’un Observatoire des Service Publics ;

- La lutte contre la fraude et la corruption ;

- La mise en place d’une « e-Administration » ;

- L’assainissement de l’accès à la Fonction Publique.

Ces actions sont la déclinaison des attributions conférées par le décret 2011-118 du 22 juin 2011 portant attributions des membres du Gouvernement. Nos principales attributions portent sur le recrutement et la gestion des fonctionnaires ; la moralisation de la fonction publique ; la formation et le perfectionnement des agents de l’Etat ; la modernisation et l’informatisation de l’Administration.



L’accès à la Fonction Publique sera assaini par la réforme des concours. Tous les actes de gestion de la carrière du fonctionnaire et agent de l’Etat, y compris ceux relatifs à la pension, seront désormais délivrés avec célérité pour satisfaire un impératif : Le traitement de tous les dossiers dans notre Département dans un délai de 48 heures maximum. Cet impératif de célérité vaut pour l’ensemble des actes traités dans toute l’Administration publique de notre pays.



Pour notre part, avant le 15 août 2011, tous les projets d’actes d’affectation, de nomination, de premier mandatement, de titularisation, de mise à disposition, d’admission à la retraite, de concession de pension ; en un mot, tous les actes en souffrance dans nos services seront traités, signés et délivrés à leurs bénéficiaires. Cette mesure a été baptisée « Opération Tiroir ». Tous les dossiers en sommeil dans les tiroirs seront évacués avant le 15 août 2011. Passé ce délai, tous les usagers, en attente d’acte ou non satisfaits, auront la possibilité de saisir un guichet spécial mis à leur disposition, pour recevoir leurs plaintes, ici même à la Fonction Publique.



L’Opération « Tiroir », qui débouchera sur la réduction du délai de traitement des dossiers administratifs à 48 heures au niveau du Ministère de la Fonction Publique, sera étendue à l’ensemble de l’Administration publique dans les prochaines semaines par une cérémonie officielle de lancement. Cette action rentre dans le cadre de la réforme de toutes les procédures administratives que nous avons le devoir de simplifier en vue de les rendre transparentes avant de les automatiser, autant que faire se peut, pour aboutir à la célérité qui est la marque de toute Administration moderne et efficace, au service de l’usager/client.



C’est le lieu d’indiquer qu’en matière de simplification des procédures, il nous tient à cœur de mettre fin à la rupture de prise en charge entre le dernier salaire et la première pension imposée aux fonctionnaires et agents de l’Etat admis à faire valoir leurs droits à la retraite. En d’autres termes, le fonctionnaire retraité doit pouvoir toucher sa pension le mois suivant sa mise à la retraite. Ceci doit être possible dès le mois de septembre 2011. C’est un cas particulier que nous comptons régler avant le 15 août 2011.



Après ces rappels sur les réformes en cours et à venir, il faut en arriver à l’ordre du jour de cette conférence de presse.



La rencontre de ce jour, Mesdames et Messieurs les journalistes, porte principalement sur la reprise du recensement général des fonctionnaires et agents de l’Etat. Ce projet, dont les résultats sont attendus par le Gouvernement et les Bailleurs de Fonds, est le premier chantier d’envergure ouvert par notre département ministériel. Ce projet est très important pour la suite des réformes. Nous sollicitons en conséquence la mobilisation et l’appui de tous pour sa réussite. Il nous permettra de connaître l’effectif réel des fonctionnaires et agents de l’Etat, d’avoir une sorte de photographie pour savoir qui fait quoi et où ? La conduite à bonne fin du recensement débouchera sur la constitution d’un fichier du personnel de l’Administration publique plus fiable. La gestion de ce personnel en sera facilitée par l’automatisation des procédures par la suite. Le but ultime étant la maîtrise de l’effectif et de la masse salariale. Cette dernière, estimée à 43% des recettes fiscales, pour un ratio de 35% admis comme norme au sein de l’UEMOA, a littéralement explosé ces dix dernières années, passant de 453,5 milliards de francs en 2000 à 800,5 milliards en 2010.



Il convient de rappeler que le recensement général des fonctionnaires et agents de l’Etat a connu une première phase, en septembre 2010, avec un échantillon de 35 069 agents recensés relevant de 19 Ministères, sur un effectif total estimé à 132 732 agents. Cette première phase, jugée trop lourde et trop couteuse, a été abandonnée pour faire place à celle en cours.



Techniquement, ce nouveau processus a déjà démarré par le croisement du fichier de la Fonction Publique avec celui de la Solde. Cette étape, déjà réalisée, a permis d’obtenir un fichier unique et un état des inconnus.

Les inconnus au fichier de la Solde, au nombre de sept mille deux cent quarante sept (7247), ont été sortis d’autorité du fichier. Quant aux trois cent quarante-neuf (349) inconnus au fichier de la Fonction Publique, ils ont fait l’objet d’un contrôle en vue d’une clarification de leur situation administrative.

Le fichier unique issu du croisement a servi à la production d’Attestations de Présence pré-renseignées par nos services. Ces Attestations de Présence seront retirées par les fonctionnaires auprès d’agents recenseurs. Elles seront ensuite complétées et validées par le Fonctionnaire ou Agent de l’Etat et signées par ses deux supérieurs hiérarchiques immédiats.

Les lieux de recensement initialement retenus pendant le paquetage des Attestations de Présence sont ceux de domiciliation du salaire des fonctionnaires, dans les 10 grandes zones géographiques suivantes : Abidjan, Abengourou, Bouake, Bondoukou, Daloa, Gagnoa, Man, Korhogo, San-Pedro, Yamoussoukro.

La distribution des Attestations de Présence se fera par des agents recenseurs dans les antennes de la Fonction Publique des localités susmentionnées ou, à défaut, à la Préfecture de Région. Cette distribution se déroulera simultanément dans les 10 localités, sur une durée maximale de 10 jours pour cent trente deux mille sept cent trente deux (132 732) agents à recenser. La collecte des Attestations de Présence se fera, après validation, dans les mêmes lieux pendant 2 semaines.

Cette étape sera suivie de la saisie et du traitement informatique des données sur une durée de 20 jours.

Le fichier obtenu à l’issue de cette opération sera croisé avec le fichier du recensement électoral dernier en vue d’un certain nombre de contrôles dont, notamment, l’existence physique du fonctionnaire à la date de l’enrôlement électoral, sa localisation géographique et son état civil réel. Ce croisement permettra, en outre, le recueil informatique des données biométriques.

Ce processus va se poursuivre par le contrôle des bénéficiaires de primes et d’indemnités, pour une totale maîtrise tant des effectifs que de la masse salariale.

Après ces actions, il sera demandé à chaque Administration (Institutions, Ministères, EPN) d’adresser au Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, le listing complet de tous les agents qui auront fait signer des Attestations de Présence et celui des signataires.

Ainsi, les opérations du recensement se dérouleront en 5 phases :

1 Croisement des fichiers fonction publique et solde Achevée

2 Contrôle des indemnités et primes des fonctionnaires bénéficiaires En cours

3 Impression, constitution des guichets distribution et collecte des Attestations de Présence En cours

4 Authentification des Attestations de Présence A réaliser

5 Constitution du fichier des fonctionnaires en poste et payés avec des données biométriques A réaliser



Toutes ces opérations devront être achevées au plus tard fin septembre 2011, permettant ainsi au Ministère en charge de la Fonction Publique de disposer d’un fichier crédible et fiable. C’est ce fichier qui, après la mise à jour mensuelle, sera transmis à la Solde à une date déterminée de commun accord chaque mois pour servir de base de données au système informatique de la Direction de la Solde. Ce fichier sera utilisé dans le Système Intégré de Gestion des Fonctionnaires et Agents de d’Etat (SIGFAE).



Des communiqués de presse ont été faits dans la presse écrite, invitant les fonctionnaires et agents de l’Etat à consulter le site Web du Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative (www.recensement-fp-ci.org) ou à appeler au numéro vert du Ministère (80 00 30 30) pour la modification éventuelle de leur localité et leur site de recensement. Cette étape, qui a commencé le vendredi 29 juillet 2011, prendra fin le dimanche 07 août 2011, pour permettre aux fonctionnaires et agents de l’Etat de se rapprocher davantage de leurs lieux de travail.

Le retrait des Attestations de Présence démarrera effectivement le mardi 16 août 2011 dans les différentes localités indiquées.

Toutes les dispositions techniques, financières et communicationnelles sont prises pour que l’opération de recensement connaisse le succès attendu.

J’invite donc la presse à jouer sa partition dans cette opération, en faisant un large écho à la population ivoirienne.

Vous aurez contribué ainsi au grand chantier de réformes entamé par le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative et qui s’inscrit dans la vision du Président de la République, Monsieur Alassane OUATTARA, celle de faire de la Côte d’Ivoire, un pays moderne, un pays émergent pour les dix prochaines années.

Je vous remercie !





GNAMIEN Konan



A VOIR EGALEMENT

1408549213min_budget_2.JPG
20-08-2014 - C’est à l’unanimité que les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières de l’Assemblée Nationale ont adopté ce mercredi 20 août, le projet de loi de finances rectificative du budget de l’Etat de l’année 2014. Présentée par le Ministre auprès du Premier Ministre chargé du Budget, M. Abdourahamane Cissé, ce projet de loi de finances rectificative prévoit une hausse du budget initial de 159 212 481 730 F CFA portant le niveau à 4 417 470 223 131 F CFA contre 4 248 257 741 401 F CFA initialement prévus. Selon le ministre Abdourahamane Cissé cette modifiaction du budget tient compte de l’évolution de la conjoncture et de l’activité économique observée sur les cinq (5) premiers mois de l’année. Ci-dessous l’intégralité de l’exposé des motifs qu’il a soumis aux parlementaires.

1408616391energie_gouv_ci.jpg
19-08-2014 - Un atelier consacré à l’élaboration du Plan national d’appui à la sécurité se tient du 19 au 21 août à Abidjan. Organisé par l’Etat ivoirien en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie atomique(AIEA), cette session de travail a pour objectif d’identifier et de consolider les besoins ivoiriens en matière de sécurité nucléaire au sein d’un document unique. Représentant le ministre du Pétrole et e l’Energie à l’ouverture dudit atelier, M. Cissé Sabaty, le directeur général de l’Energie a relevé que la Côte d’Ivoire a sollicité l’appui de l’AIEA dans ce domaine face aux menaces que font peser l’utilisation malveillante des matières nucléaires et radioactives, des sources de rayonnement ionisants ainsi que des substances connexes. Ainsi, les autorités ivoiriennes veulent développer un système de sécurité durable qui permette une meilleure coordination des activités de sécurité nucléaire dans le respect des normes et réglementations internationales.

1407486273competitivite_entreprises.JPG
05-08-2014 - Ce lundi 4 août a eu lieu le lancement officiel de la réactivation du Groupe National de Travail sur la Compétitivité des Entreprises(GTNC) en Côte d’Ivoire. La réactivation du (GTNC) participe de la volonté du gouvernement ivoirien de renforcer la compétivité des entreprises ivoiriennes sorties fragilisées de la décennie de crise socio-politique qu’a connue le pays. Cela, dans la perspective de l’Accord de Partenariat Economique entre la CEDEAO et l’Union Européenne, apparaît, ainsi, comme l’un des défis majeurs à relever. C’est pourquoi, le GNTC, crée en 2009, devra après cette réactivation, s’atteler à conjuguer les efforts du gouvernement et des organisations patronales et consulaires dans la poursuite du train de réformes engagées pour accompagner le développement des entreprises ivoiriennes. Soutenant cette position, M. Mougo KOMENAN, Directeur Général de l’Activité Industrielle qui en assure la présidence, a indiqué que l’objectif du GTNC est d’identifier les contraintes de compétitivité qui se posent aux entreprises ivoiriennes et de mener les réformes visant à améliorer leur position compétitive vis-à-vis de leurs concurrents régionaux et internationaux.

1407341799Audience-Directeur-Afrique-PNUD-(41).png

1407315627pm_bqm.jpg

1407226601kaba_1.jpg
01-08-2014 - L’Etat de Côte d’Ivoire à la suite de sa première entrée sur le marché international, a levé les sommes de 750 millions de dollars US contre une émission inaugurale de 500 millions de dollars US lors du lancement de cette opération dénommée EUROBOND 2014. Le ministre auprès du Premier ministre, chargé de l’Economie et des Finances, Mme Kaba Nialé a situé les enjeux et les perspectives de ce succès de la Côte d’Ivoire sur le marché international autour du thème « Entrée remarquée de la Côte d’Ivoire sur les marchés financiers Internationaux : enjeux et perspectives ». C’était lors de la traditionnelle conférence de presse dénommée « Les Rendez-vous du gouvernement » organisée par le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG) dont elle était l’invité, le vendredi 25 juillet 2014.

1407141417bon1.JPG

1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG
30-07-2014 - Une délégation d’une vingtaine d’entrepreneurs rwandais est à Abidjan pour une mission de prospection économique et commerciale, du 29 juillet au 02 aout 2014. Cette démarche de coopération sud-sud a donné lieu à une cérémonie d’ouverture ce mercredi 30 juillet 2014, dans la commune du Plateau. À cette occasion, le représentant du ministre de la Poste et des TIC, à savoir son Directeur de cabinet, M. André Appeté a indiqué que l’expérience du Rwanda qui a traversé une grave crise il y a une décennie « peut être utile à la Côte d’Ivoire dans son ambition de devenir un pays émergeant à l’horizon 2020 ». C’est en cela qu’il a partagé avec ses hôtes, les objectifs du gouvernement en termes de TIC, puisque cette délégation rwandaise est composée essentiellement d’entrepreneurs du secteur des TIC et des services.

 










 
GOUVERNEMENT


15è Gouvernement de la Deuxième République ( Daniel Kablan DUNCAN)
 
 
FOCUS



1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG LE GOUVERNEMENT ACCORDE DES PRIMES MENSUELLES DE 300 000 FCFA A 15 ARTISTES
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG RGPH 2014 : UN TAUX D’EXECUTION DE 95% ENREGISTRE
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG IDENTIFICATION : REPRISE DE LA DELIVRANCE DE LA CARTE NATIONALE D’IDENTITE EN JUILLET 2014
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG AMELIORATION DU CLIMAT DES AFFAIRES : LE PREMIER MINISTRE PRESENTE LES REFORMES ENTREPRISES PAR LE GOUVERNEMENT
1406742027mission_eco_rwanda_en_Ci.JPG MODIFICATION DE LA COMPOSITION DE LA CEI : LE GOUVERNEMENT ANNONCE UNE NOUVELLE MOUTURE DE 17 MEMBRES
 
 
PARTAGER CETTE PAGE
 





 
 
VIDEO A LA UNE
La Côte d’Ivoire émergente (3ème partie): La Santé, La Sécurité et La Prospérité Nationale
(2014-08-21)
Voir les autres vidéos


 
GOUV-SERVICES
  Gouv Webmail - Accès à la messagerie gouv.ci
Plateformes collaboratives
Demarches administratives(Bientôt)
Annuaire des services publics(Bientôt)
Journal officiel en ligne (Bientôt)
 
 
LES GRANDS DOSSIERS
     
› plus de dossiers  
 
 
PUBLICATIONS
 

Courrier du Gouvernement

Répertoire SGCOM

Au jour le Jour

 
      Courrier du Gouvernement N° 77/ Avril 2014
 
 
GOUVLETTER - Newsletter du Gouvernement
Récevez les décisions du Gouvernement dans votre boite email
 
MINISTERE A LA UNE
MINISTERE DE LA SOLIDARITE, DE LA FAMILLE, DE LA FEMME ET DE L’ENFANT
 
GOUV-VIDEO
Éducation pour Tous, La Lutte contre les Grossesses en Milieu Scolaire: Projection d’un film documentaire sur les Grossesses précosses à Boniérédougou pour sensibiliser enfants et parents
Santé Nationale, Mobilisons-nous contre L’Ebola: Des Dons en Soutien au Gouvernement dans la lutte contre L’Ebola Cliquez ici prevention-ebola.gouv.ci
La Côte d’Ivoire émergente (3ème partie): La Santé, La Sécurité et La Prospérité Nationale
Développement, Éducation pour tous: EPP CAVENA, La Première École de CAVENA inaugurée par le Ministre Albert Toikeusse MABRI grâce au Programme Présidentiel d’Urgence (PPU)
» [+] de vidéos » Vidéos d'archive
 
MEDIAS D'ETATS
RTI1
RTI2
Radio Télévision Ivoirienne
Fraternité Matin
AIP
Radio Côte d’Ivoire
Fréquence 2
 
 
PARTENAIRES


 
LIENS UTILES
La Presidence
La Primature
Le Gouvernement
L'assemblée Nationale
Le Conseil Economique et    Social
Le Mediateur de la    République
Le Conseil Constitutionnel
La Chambre de Commerce    et d'Industrie
 
Ministères
Ambassades

 

 
 
 
  GOUVERNANCE   COTE D'IVOIRE   COPYRIGHT
 
Le Gouvernement
Historique du Gouvernement
Les Institutions
L'agenda du Gouvernement
 
La fiche signalitique
Les textes fondamentaux
L'histoire et la géographie
Investir
Voyager
 
Réalisation : CICG
Hébergement : SNDI
© 2006 - 2014
Tous les droits réservés