GRANDS DOSSIERS :
RENDEZ-VOUS DU GOUVERNEMENT AVEC LE MINISTRE BRUNO KONE SUR LES ENJEUX DE L’ECONOMIE NUMERIQUE.

Partager l'article
  
  


Liste des documents à télécharger
les videos liees


TEXTE DE PRESENTATION

 


Atteindre l’usage de « zéro papier » dans l’administration, instaurer un identifiant unique pour chaque ivoirien et faire obligation à l’Etat de ne plus demander aux citoyens des documents qu’il détient. Ces trois objectifs constituent « les clés de voûte » de la gouvernance électronique que le ministre de l’Economie numérique et de la Poste, M. Bruno Koné entend mettre en œuvre pour contribuer à améliorer les conditions de vie des populations. Il a exposé ces ambitions le 11 février au Plateau, à la conférence de presse organisée par le Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG) dénommée « Les rendez-vous du gouvernement » en présence de certains membres du gouvernement.


 


   Invité de la deuxième édition de cette tribune pour l’année 2016 sur le thème « les enjeux de l’Economie numérique en Côte d’Ivoire » ; le ministre Bruno Koné, par ailleurs Porte-parole du gouvernement, a dévoilé les perspectives de son département à l’horizon 2020 pour une contribution plus optimale de l’économie numérique à la croissance du pays. 

A cette échéance, il entend assurer aux populations vivant sur le territoire national, une couverture de plus de 100% en téléphonie mobile et porter d’une part le taux de couverture Data internet à plus de 90% et d’autre part, le taux de pénétration de l’accès haut débit à plus de 50%. Mais bien avant, le Porte-parole du gouvernement s’est fixé pour objectif en 2017, de fournir les 300 services administratifs informationnels et les 200 autres transactionnels nécessaires pour faciliter les relations entre le citoyen et l’Etat grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC). 

Dans cette dynamique, le ministre envisage de créer 150.000 emplois d’aujourd’hui à l’an 2020 et surtout, de faire adopter dans de brefs délais, la loi d’orientation générale sur les TIC et le développement de l’économie numérique en élaboration. 

Pour arriver au stade d’une économie numérique endogène, le ministre Bruno Koné a rappelé que le gouvernement a entrepris ces quatre dernières années, d’importants investissements dans les infrastructures favorables à la vulgarisation des TIC avec des campagnes de sensibilisation des populations sur les règles d’usage.

Cette démarche a permis à la Côte d’Ivoire de passer de 16 millions d’abonnés à la téléphonie mobile en 2011 à 24 millions en 2015. Durant cette période, les 100% de taux de pénétration ont été dépassés et les huit millions d’abonnés internet ont été atteints grâce à la 3G. 

En matière de transfert électronique d’argent par mobile, les transactions journalières ont pris une fulgurante importance. Elles sont estimées à 15 milliards de FCFA par jour pour huit millions d’utilisateurs du mobile money.

Il a noté aussi la mise en œuvre du projet CDMA qui a permis de connecter 1.000 localités rurales et lancement du projet « un citoyen, un ordinateur » pour renforcer l’accessibilité au TIC. 

Ces profondes mutations réalisées dans le secteur des TIC, et qui continuent de se faire grâce à des projets en cours comme la construction de 2000 km de fibres optiques, le lancement des travaux de 5.000 autres kilomètres et le renforcement de la sécurisation des utilisateurs ; ont permis selon le ministre, à la Côte d’Ivoire de débuter le développement d’une économie numérique, justifiant ainsi le changement de dénomination de son département ministériel, des TIC à l’Economie numérique.

L’économie numérique étant l’ensemble des activités économiques à base de supports numériques qui créent des valeurs ajoutées et des emplois. Cette économie comprend les secteurs de l’audiovisuel, des télécommunications, du mobile, de l’industrie du software, des réseaux et équipements informatiques et télécoms, des services et contenus en ligne, etc.